Volume 25 Numéro 07 Le 21 novembre 2007

Une étudiante du Maroc réalise sa maîtrise au Campus d’Alfred

Par Nicole Tessier, Communications, Université de Guelph-Campus d'Alfred


Mounia Akassou est venue faire son travail de fin d’études au Campus d’Alfred de l’Université de Guelph. Photo courtoisie.

Mounia Akassou a mis les pieds pour la première fois au Canada au mois de juillet 2007. Ayant été sélectionnée par un jury des professeurs de l’Institut agro-vétérinaire Hassan II (IAV) au Maroc et du Campus d’Alfred, dans le cadre d’un projet de coopération entre les deux institutions, Mounia ne cache pas la fierté qui l’habite.

Mounia est étudiante en génie avec une spécialisation en technologie agroalimentaire à l’IAV. L’occasion se présente à un moment parfait pour la jeune étudiante qui travaille sur ce projet de 6ième année (équivalent de notre maîtrise).

C’est dans le cadre du travail sur les digesteurs anaérobiques qu’elle développe sa thèse sous la supervision du professeur Kanaane de l’IAV et de Christopher Kinsley et Anna Crolla du Campus d’Alfred.

Elle participe à la recherche d’un traitement pour les polyphénols qui se trouvent dans les résidus de production d’huile d’olive déchargés dans l’eau au Maroc. Elle navigue dans ce domaine avec acuité et se sent bien entourée par l’équipe sur place. « C’est la synergie de l’équipe qui est motivante », affirme-t-elle.

Mounia aime bien le Canada et sa culture, mais elle est davantage heureuse à la perspective de retourner au Maroc et transmettre ses connaissances aux étudiants et à l’industrie dans le domaine agroalimentaire. Cela ne tardera pas puisque son départ est prévu pour le mois d’avril prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *