Le 6 août 2003

Une nouvelle étape de franchie pour CEONET


Le directeur et trésorier de CEONET, Daniel Gigault, accepte un chèque symbolique de 30 000$ des mains de l’honorable Don Boudria (à droite). Photo Agricom.

Le Réseau des communautés de l’Est de l’Ontario CEONET recevait récemment un octroi pour avoir réalisé un plan d’activités visant la mise en route éventuelle d’un réseau d’accès Internet à large bande pour desservir six municipalités de l’Est ontarien.

Alexandria, le 31 juillet dernier. Le Priest?s Mill était l’hôte d’une conférence de presse où l’honorable Don Boudria a encore fait des heureux. « Je suis ravi de voir que ma région, qui est essentiellement rurale, aura bientôt accès aux services Internet haute vitesse », de dire l’honorable Don Boudria, ministre d’État et Leader du gouvernement à la Chambre des communes en faisant sa première annonce au nom de l’honorable Allan Rock, ministre de l’Industrie.

30 000$ pour CEONET

CEONET, soit le Communities of Eastern Ontario Network ou Réseau des communautés de l’Est de l’Ontario, s’est vu attribué cet octroi pour la réalisation d’un plan d’activités dans le cadre du Programme pilote sur les services à large bande pour le développement rural et du Nord.

Dans ce dossier, CEONET agit à titre de ?maître d’oeuvre? pour les municipalités de Nation, Champlain, Glengarry Nord, Glengarry Sud, Stormont Nord et Stormont Sud. CEONET est « la personne morale responsable de l’élaboration et de l’éventuelle mise en oeuvre de plan d’activités ».
Dans le but de donner accès aux services Internet haute vitesse à large bande à l’ensemble des collectivités canadiennes d’ici 2005, l’annonce d’un fonds de 105 millions $ dans le cadre du Programme pilote sur les services à large bande pour le développement rural et du Nord avait été faite en septembre 2002 par le ministre Rock et le secrétaire d’État Mitchell.

Ce programme comprend deux phases de deux rondes chacune : la phase 1 pour le financement du plan d’activités et la phase 2 pour le financement de la mise en oeuvre. À Maxville en janvier dernier, CEONET ainsi que 90 autres demandeurs, avait reçu l’aval du gouvernement fédéral pour amorcer son plan d’affaires.

Le plan d’activités étant déposé, le montant maximal pour cette étape soit 30 000$ a été remis à CEONET qui saura à l’automne si son plan est accepté pour l’étape de mise en oeuvre.
CEONET travaille activement à la sensibilisation des communautés à la technologie et est à préparer une demande pour un autre plan d’activités incluant quatre autres municipalités de l’Est ontarien.
Pour Micheline Bégin, représentante de l’Union des cultivateurs franco-ontariens au bureau de direction de CEONET, l’accessibilité à l’Internet haute vitesse de large bande est une nécessité. Que ce soit pour les transactions bancaires ou boursières, l’enseignement ou la diffusion de l’information, ce service est indispensable pour favoriser le développement social, culturel et économique. Les agriculteurs qui, par définition, sont en milieu rural, en sont à l’heure actuelle dépourvus. Elle compare la construction du réseau à large bande au commencement de la construction du réseau de chemin de fer où tout était à bâtir. Dans ce cas-ci par contre, il y a une volonté des gouvernements à s’impliquer.

En ce sens, le député fédéral de Glengarry, Prescott et Russell a réitéré l’importance d’une telle technologie dans des domaines comme l’éducation à distance, la télémédecine et le commerce électronique. M. Boudria souligne que de « financer les infrastructures de services à large bande est un moyen de renforcer les collectivités, l’un des principaux thèmes ressortis des sommets régionaux et nationaux sur l’innovation et l’apprentissage ».

Octroi pour la culture francophone

À la même occasion, M. Boudria a fait une deuxième annonce de subvention, cette fois-ci au nom de sa collègue l’honorable Sheila Copps, ministre du Patrimoine canadien. Le centre culturel ?Les trois petits points’? a en effet obtenu une subvention de 18 750$.

« Une communauté sans culture serait comme une image sans couleurs, une vie sans saveurs », de dire le ministre d’État et Leader du gouvernement à la Chambre des communes. « Il est indispensable pour la culture de pouvoir s’exprimer et s’afficher ».

Cet appui financier provient du programme Présentation des arts du Canada et aidera la centre culturel pour sa programmation qui comprendra une série de huit spectacles.

M. Boudria en a d’ailleurs profité pour réserver sa place pour le souper du 25e anniversaire du centre l’an prochain!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *