le Dimanche 14 juillet 2024
le Mercredi 12 juin 2024 12:54 Affaires

Nouveaux ministres: du changement dans la continuité?

Rob Fack se dit prêt à rencontrer les intervenants ontariens en agriculture pourentendre leurs doléances.
Rob Fack se dit prêt à rencontrer les intervenants ontariens en agriculture pourentendre leurs doléances.
Le gouvernement Ford a procédé à un remaniement ministériel après deux années au pouvoir. Celle qui a occupé le poste de ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario, Lisa Thompson, devient ministre des Affaires rurales; son ancien assistant parlementaire, Rob Flack, devient ministre des Entreprises agricoles, de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.
Nouveaux ministres: du changement dans la continuité?
00:00 00:00

L’Honorable Lisa Thompson sera dorénavant responsables des Affaires rurales.

« Lisa et moi allons continuer à travailler de concert », a déclaré le ministre Flack en entrevue à Agricom. « Au cours des prochaines semaines, je m’emploierai à rencontrer les principaux acteurs du monde de l’agriculture ainsi que les éleveurs pour écouter et apprendre leurs préoccupations. Même si j’ai œuvré dans le domaine sous la ministre Thompson, je pense qu’il y a toujours place à apprendre. »

Les clôtures

D’ores et déjà, la question de la taxe fédérale sur le carbone est à l’ordre du jour pour le nouveau ministre Flack, bien qu’il s’agisse d’un champ de compétence hors de la portée du gouvernement provincial. « Si vous avez suivi les débats des deux derniers mois, il ne se passe presque pas une journée sans qu’il en soit question », dit M. Flack. « Cette taxe coûtera 2,7 milliards aux producteurs de grains d’ici 2030; elle doit être abolie », dit-il.

S’il ne craint pas de sauter la clôture pour s’attaquer à un dossier fédéral, Rob Flack ne compte pas le faire en ce qui concerne la question de la valeur des terres agricoles qui pousse l’acquisition d’une ferme de plus en plus hors de portée des jeunes agriculteurs. « Le gouvernement n’a pas à se mêler du marché de l’offre et de la demande », précisant qu’il existe déjà des programmes pour venir en aide aux éventuels acquéreurs.

La ministre Thompson n’était pas disponible pour répondre à nos questions.

Des réactions

Le monde agricole semble bien accueillir les changements annoncés par le gouvernement Ford. La directrice générale de l’Union des cultivateurs franco-ontariens, Roxanne Lormand, indique que « l’UCFO tient à saluer le travail notable de la ministre Thompson au cours des dernières années et lui souhaite plein succès dans la continuité de ses futures responsabilités en tant que ministre des Affaires rurales. »

Elle souhaite également la bienvenue à M. Rob Flack, le nouveau ministre de l’Élevage et de l’Agriculture. « M. Flack avait été nommé l’un des deux assistants parlementaires de Lisa Thompson en 2022. Nous sommes convaincus que son expérience personnelle et professionnelle dans le secteur agricole l’aidera à guider efficacement des initiatives bénéfiques pour la communauté agricole. Nous avons hâte de collaborer avec lui. »

Rob Flack est propriétaire d’une ferme d’élevage bovin à Eganville dans l’Est ontarien, une région qu’il dit faire partie de son ADN et qu’il visitera par affaires au cours des prochaines semaines. 

Pour sa part, le président de La Fédération de l’agriculture de l’Ontario, Drew Spoelstra, salue le dévouement et l’engagement dont la ministre Thompson a fait preuve envers le secteur agricole de l’Ontario en tant que ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales.           « Votre compréhension des défis et des opportunités uniques auxquels sont confrontées nos communautés rurales a toujours été évidente, et nous sommes convaincus que votre leadership apportera des progrès positifs aux affaires rurales. »

IJL – Réseau.Presse – Agricom