Volume 36-Numéro 11 - Le 29 mars 2019

Agrandissement pour Martville Farms Inc.


La famille Martin devant ses nouvelles installations. À l’avant : Gaetan, Sonia et Jérémie, à l’arrière : Julianne, Chanelle et Benoit. Photo Roxanne Lormand.

Par Roxanne Lormand
[email protected]


Gaetan et Sonia Martin sont actuellement les propriétaires de Martville Farms Inc.  La ferme vient tout juste de faire une nouvelle construction sur ces terrains dans le but d’agrandir la capacité de production et rendre les installations plus modernes et efficaces.  La ferme laitière Martville est située à Moose Creek dans l’Est ontarien. La famille œuvre aussi dans le domaine des grandes cultures.

La ferme Martville aura un événement «portes ouvertes» samedi le 13 avril prochain de 10h00 à 16h00.

La construction comprend la nouvelle étable dans un bâtiment principal, relié à un autre bâtiment où l’on retrouve le salon de traite, la laiterie et des bureaux.  Entre les deux bâtiments, une salle spécialement aménagée pour la visite du vétérinaire est là. On retrouve aussi des enclos afin d’isoler des vaches devant être suivies de près par le ou la vétérinaire.

Le salon de traite est un nouveau concept pour la ferme. Il comprend deux sections de 12 postes pour pouvoir effectuer la traite d’un total de 24 vaches en même temps.  Le temps est ainsi diminué de plus de moitié pour la traite. «Au lieu de nous prendre 1h30 le matin ça nous prend maintenant environ 45 minutes et c’est fini!» a indiqué Sonia Matin la femme de Gaetan.

Le nouveau salon de traite de la Ferme Martville. Photo Roxanne Lormand

La nouvelle étable répond aux nouvelles normes qui viendront à entrer en vigueur dans les fermes laitières à l’avenir.  Les vaches sont en stabulation libre avec beaucoup d’espace.  Le bâtiment dispose d’une grande luminosité naturelle en plus d’avoir une bonne ventilation. Le système de rideau automatisé entourant le bâtiment des animaux est une nouveauté à la ferme et dispose même de protection en cas de panne électrique. 

Également comme nouveauté, les animaux ont aussi des colliers électroniques au cou qui envoient des données en temps réel à un système informatique. Les données de chaque vache individuellement sont envoyées au système.  «Nous pouvons donc savoir combien de fois la vache rumine dans la journée, si elle est en chaleur et prête à être inséminée ou d’autres détails qui permettre de suivre son bilan de santé et ses actions.» a expliqué Jérémie Martin le fils de Gaetan et Sonia.  Cette nouvelle technologie leur permettra de surveiller leurs animaux de près en tout temps puisque le système peut même déterminer les vaches qui requièrent une attention spéciale lorsque les données sont anormales.

Depuis le 28 janvier 2019, l’étable et le salon de traite sont tous les deux fonctionnels et ont accueilli les animaux.  «Les vaches se sont très bien adaptées, a souligné fièrement Sonia, on nous disait qu’il y aurait probablement des pertes d’animaux et certaines vaches qui auraient du mal à s’habituer, mais aucun problème et aucune perte d’animal incapable de s’adapter.» À environ deux mois du changement, la famille s’entend pour dire que c’est un succès pour l’adaptation. Les vaches sont très calmes dans l’étable et semblent bien apprécier ce nouveau confort.

L’éclairage naturel inonde la nouvelle bâtisse et l;es animaux sont bien installés dans leur nouvel environnement. Photo Roxanne Lormand

Il faut dire que le projet était bien réfléchi. M. Gaetan Martin a souligné qu’ils ont visité plusieurs fermes. Après une visite, toute la famille se rassemblait afin de voir ce qu’ils avaient aimé ou moins aimé et ce qui pourrait s’appliquer et être utile chez eux. Gaetan a même fait comprendre que ce projet aurait pu être commencé avant, mais le carnet de commandes des constructeurs ne dérougit pas et l’attente est parfois plus longue qu’espérée au départ. Toutefois les constructions sont presque toutes terminées et il ne reste que de minimes détails à régler.

L’agrandissement s’imposait puisque deux des quatre enfants de la famille ont manifesté leur intérêt à reprendre la ferme familiale. Jérémie et Chanelle sont conscients du travail que cela impose, mais n’ont pas peur de relever le défi.  Jérémie étudie présentement en Techniques agricoles- Production animale et grandes cultures, à La Cité au Campus d’Alfred. Reprendre la ferme lui semble tout à fait normal et sa formation lui permettra d’encore mieux s’outiller devant ce futur.  Pour Chanelle, ayant fait des études en médecine vétérinaire, elle s’est vite rendu compte que son amour pour la ferme resterait toujours présent et bien ancré en elle. C’est pourquoi elle a aussi manifesté son intérêt de revenir sur la ferme familiale. Les deux autres enfants de la famille, Benoit et Julianne, ne sont jamais bien loin et viennent souvent donner un coup de main. 

«Il était devenu impensable de voir que Jérémie et Chanelle auraient repris la ferme avec seulement les 67 vaches» a expliqué la mère Sonia Martin. «C’est pourquoi il fallait agrandir et en même temps nous avons satisfait les nouvelles exigences qui deviendront obligatoires dans quelque temps.» L’ancienne étable sera aménagée petit à petit pour entre autres les taures. Les installations seront aussi modifiées pour permettre une stabulation libre aussi.

Lorsque la question est posée à Sonia afin de savoir d’où vient le nom de Martville Farms Inc, elle explique que «le nom vient de Martin pour Gaetan Martin et de Villeneuve son nom de famille originel à elle.»  «Et c’est la seule partie qui est à 50%-50%,» a-t-elle ajouté en riant. On peut facilement voir la complicité qui règne dans cette famille travaillante.

«Les vaches se sont très bien adaptées, a souligné fièrement Sonia, on nous disait qu’il y aurait probablement des pertes d’animaux et certaines vaches qui auraient du mal à s’habituer, mais aucun problème et aucune perte d’animal incapable de s’adapter.» Photo Roxanne Lormand

Jérémie et Chanelle seront la 4e génération de la ferme laitière. Leur arrière-grand-père a débuté modestement autour de 1923.  Le transfert de la ferme à cette nouvelle génération se fera progressivement afin de leur permettre de prendre le plein contrôle de l’établissement. L’ancienne étable comportait auparavant une capacité de 67 vaches en lactation.  Maintenant les nouvelles installations permettront à la famille d’avoir une capacité de 101 vaches en lactation.

Martville Farms Inc, organise un événement «portes ouvertes» pour le public. Les gens auront la chance de visiter la ferme à Moose Creek le samedi 13 avril 2019 de 10h00 à 16h00.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *