le Dimanche 16 juin 2024
le Mercredi 20 septembre 2023 11:05 Agriculture

Une formation néo-agricole dans le confort de votre demeure

Catherine Goueth, propriétaire de la ferme Likebel Farm à Ottawa
Catherine Goueth, propriétaire de la ferme Likebel Farm à Ottawa
Depuis le mois de septembre 2022, la Société Économique de l’Ontario, en partenariat avec l’Union des cultivateurs franco-ontariens, offre une formation en néo-agriculture en mode virtuel.
Une formation néo-agricole dans le confort de votre demeure
00:00 00:00

Clovice Ilboudo, agent de développement économique

La formation se déroule sur 12 semaines tous les mercredis. Une heure par semaine sera également consacrée aux séances de coaching individuelles. On y apprend comment entreprendre en Ontario, comment gérer une ferme, comment effectuer son plan d’affaires, connaître le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales en Ontario, préparer son dossier financier, etc.

« L’Ontario est considéré comme une puissance agricole avec la plus importante part nationale d’exploitations et d’exploitants agricoles » explique Clovice IIboudo, agent de développement économique à Ottawa de la Société Économique de l’Ontario. « L’Ontario est le chef de file de toutes les provinces au chapitre de produits agricoles comme le soya, le maïs-grain et les produits de serre. Ce potentiel économique est une opportunité qu’il faut saisir et il est important que les entrepreneurs le sachent. 

« Le volet néo-agriculture contient une série de formation destinée aux personnes qui disposent d’une idée de projet, souhaitant se lancer dans des domaines tels que : l’élevage, l’agriculture, l’aviculture, la technologie agricole, la logistique agricole, etc. et qui cherchent à obtenir une meilleure compréhension de l’écosystème de l’entrepreneuriat agricole en Ontario. Saviez-vous que l’Ontario compte 25,5 % du nombre total d’exploitations agricoles au Canada ? Cette formation permet aussi de mieux se préparer juridiquement, financièrement et psychologiquement à faire face aux réalités de l’entrepreneuriat au Canada », raconte  Clovice IIboudo. 

Catherine Goueth, propriétaire et cultivatrice de légumes tropicaux de la ferme Likebel à Ottawa, raconte son expérience vécue durant sa formation en néo-agriculture: « Déjà, j’avais un projet pour l’agriculture. Dans le passé, j’avais suivi une formation théorique en technique agricole au collège La Cité, mais j’avais besoin de quelque chose de plus pratique en tant qu’ entrepreneure. J’ai donc téléphoné à la coordonnatrice de la formation en néo-agriculture pour en savoir plus […]. J’ai vraiment trouvé mon compte là-dedans. Je cherchais ce type d’accompagnement personnalisé afin de m’aider à relever mon défi au niveau de la vente de mes produits frais à la ferme. Des techniques de vente m’ont été données […] que ce soit au niveau des marchés, des événements, etc. »

« Ce qui m’a été le plus utile lors de ma formation a été de découvrir un outil qui s’appelle Growth Wheel. C’est un logiciel qui m’a permis de bien comprendre point par point  la gestion d’une ferme que ce soit pour répertorier les types de produits, la quantité achetée/vendue, retracer les clients, les pertes,  les commandes, etc. »

« Mon agent de développement a été là pour m’aider à bien comprendre le logiciel, les besoins d’une entreprise, etc. Il y avait aussi des ateliers sur 12 semaines qui avaient beaucoup de contenues. C’était vraiment un bon moment de formation […] nous avions les informations appropriées à nos besoins. C’était quelque chose que j’ai vraiment apprécié et qui m’a été très utile. »

Mieux comprendre et mieux s’adapter sont des éléments importants dans le domaine de l’agriculture. Avec autant de complexité et de particularités, la formation en néo-agriculture permet un apprentissage personnalisé pour chacun et chacune qui désire exceller dans leur milieu de travail. La prochaine cohorte du volet néo-agriculture de l’incubateur d’entreprises EntrepreneuriatSÉO débutera le 4 octobre.

IJL – Réseau.Presse – Agricom