Volume 38 Numéro 12 - Le 23 juillet 2021

Les agriculteurs de l’est de l’Ontario profitent de la transition vers le biologique


André Houle, de la Ferme Houle à Curran, a décidé de convertir sa ferme de 350 acres au biologique il y a trois ans. Il s’apprête à récolter ses premières cultures certifiées biologiques cet automne. Photo : Gracieuseté.

Par Mélissa Everest

André Houle, de la Ferme Houle à Curran, en Ontario, s’apprête à récolter ses premières cultures certifiées biologiques cet automne. Il a décidé de faire passer sa ferme de 350 acres au biologique il y a trois ans, principalement pour des raisons financières. « Après avoir acheté des intrants conventionnels pendant des années pour faire pousser mes cultures, je n’arrivais pas à additionner les chiffres », explique M. Houle.

Le soutien aux agriculteurs

M. Houle est l’un des nombreux agriculteurs de l’Est ontarien qui ont converti leur exploitation à un système biologique. Au cours des deux dernières années, André Houle et 50 autres agriculteurs ont bénéficié d’un soutien grâce au programme Cultivons biologique dans l’est de l’Ontario (CBEO) ; un programme de trois ans soutenu par Cultivons biologique Canada. 

André Houle de Curran. Photo : Gracieuseté.

L’initiative a été créée pour soutenir les agriculteurs dans leur transition vers le biologique en leur offrant un programme de mentorat, des incitations financières et un apprentissage expérientiel sur place. 

CBEO est également une excellente occasion pour les agriculteurs biologiques de faire du réseautage avec d’autres agriculteurs locaux, comme l’expliquent Patrick et Anna Brunet de Dream Small Farm. « Grâce à CBEO, nous avons rencontré d’autres agriculteurs et nous avons établi des liens durables avec nombre d’entre eux. » 

Avec le programme de mentorat offert par CBEO, les agriculteurs sont également en mesure de rencontrer des professionnels du secteur et d’établir des contacts avec eux. Durant la participation de Dream Small Farm, Patrick et Anna ont « reçu le soutien indispensable d’un agronome, qui nous a donné des conseils sur la façon de gérer nos cultures et la santé du sol. » Ils ont également eu l’occasion de discuter avec un conseiller en affaires pour améliorer leur plan d’affaires et mieux comprendre leur logiciel de comptabilité. 

Patrick et Anna Brunet de Deam Small Farm. Photo : Gracieuseté.

Bien que le programme prenne fin en 2021, les nouveaux participants pourront encore bénéficier de tous les avantages de CBEO pendant les trois prochaines années. Le programme « s’adresse aux agriculteurs qui cherchent à convertir leur exploitation ou qui sont déjà en train de le faire vers la certification biologique » explique David Mazur-Goulet, coordonnateur du programme CBEO. Toutes les nouvelles entreprises agricoles, ainsi que toutes les entreprises établies dans l’est de l’Ontario, peuvent s’inscrire au programme, à condition qu’elles ne détiennent pas actuellement une certification biologique. Les agriculteurs éligibles doivent aussi avoir l’intention de vendre commercialement s’ils ne le font pas déjà. 

Avantages de la culture biologique

Avant qu’un agriculteur ne change complètement son système de production, il y a plusieurs facteurs à considérer. Dans le cas de M. Houle, il était prêt à relever le défi de la transition vers le biologique après des années de recherche. « L’agriculture biologique et régénérative m’a fourni un cadre pour explorer de nouvelles méthodes de production tout en améliorant la rentabilité de mon exploitation. »

L’agriculture biologique présente également de nombreux avantages pour l’environnement et le bien-être des animaux. Elle encourage la croissance saine des cultures sans l’utilisation de pesticides ou d’engrais synthétiques et favorise le bien-être des animaux en éliminant l’utilisation de médicaments, d’antibiotiques ou d’hormones de synthèse. 

Depuis quelque temps, l’agriculture biologique régénératrice va un peu plus loin. Elle va au-delà de la durabilité en assurant que le sol, la biodiversité et le bien-être des animaux sont régénérés, améliorés et maintenus. Les agriculteurs biologiques régénératifs y veillent en évitant le labour excessif des sols, en encourageant la fertilité des sols, en permettant aux animaux de paître et en améliorant la biodiversité du paysage. Ce type d’agriculture biologique constitue également une étape importante en matière d’atténuation des changements climatiques. 

Êtes-vous prêt à relever le défi ?

Les exploitations agricoles de l’est de l’Ontario qui souhaitent se lancer dans l’agriculture biologique peuvent trouver des informations supplémentaires et s’inscrire au programme CBEO sur le site https://www.cog.ca/cbeo/.

Retournez à la page d’accueil d‘Agricom.

Suivez-nous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *