le Samedi 24 février 2024
le Lundi 26 mai 2014 4:00 Volume 31 Numéro 18 Le 23 mai 2014

De la crème glacée St-Albert « pour bientôt »

De la crème glacée St-Albert « pour bientôt »
00:00 00:00

Qu’elle soit molle, dure, servie dans un cornet gaufré ou traditionnel ou qu’elle soit même trempée dans le chocolat, la crème glacée est à l’été ce que la curd est à l’Est ontarien. Et bien bonne nouvelle, les amateurs de ce dessert congelé se sont fait entendre par la Fromagerie St-Albert ; la crème glacée fera son apparition dès cet été.

« Notre propre crème glacée avec notre lait et notre crème, tu as de bonnes idées toi », a lancé à notre journaliste le secrétaire général et trésorier de la fromagerie coopérative St-Albert, Stéphan Schwab, lors de notre passage dans leur toute nouvelle usine en mars dernier.

En entrevue téléphonique, le directeur général, Éric Lafontaine, a confirmé la nouvelle. Il précise par ailleurs que la crème glacée prendra la forme de gelato. Il s’agit d’une glace italienne faite artisanalement à base de lait plutôt que de crème. Elle a donc la particularité d’être faible en matières grasses, en plus d’être fabriquée à partir de vrais fruits et bien sûr de sucre, en quantité limitée.

D’ici un mois, l’usine redémarrera sa production, mais il faudra être encore plus patient pour déguster le gelato St-Albert.  Le fromage étant la priorité pour l’instant, le dessert risque de ne pas être vendu avant le Festival de la curd, à la mi-août. Éric Lafontaine a cependant admis faire tout en son pouvoir pour la rendre disponible avant, si le magasin et le restaurant ouvrent leurs portes avant l’événement.

Le gelato pourra être dégusté à la fromagerie ou être acheté en contenant.

« Notre but est de démarrer à petite échelle et de le vendre en magasin. Il faut apprendre à marcher avant d’apprendre à courir. Si nous avons du succès, on lancera à plus grande échelle », a déclaré le directeur général.

Ce dernier confie avoir déjà négocié une clause qui permettra à la fromagerie coopérative de changer la machine servant à la fabrication du gelato pour une plus grosse advenant le succès du produit.

L’appareil de marque Trittico est attendu d’une semaine à l’autre. Reste à peaufiner la recette qui sera assurément faite de lait pasteurisé produit dans l’Est ontarien.

Une crème glacée attendue depuis longtemps

Questionné sur les visites d’entreprises agrotouristiques – qui fabriquaient toutes leur crème glacée – qu’avaient effectuées les employés et les membres du conseil d’administration pour la planification de la reconstruction, M. Schwab a confié que l’idée était dans l’air depuis longtemps.

« Ça fait longtemps qu’on en parle », confirme Éric Lafontaine. « Nous avions d’autres défis et nous n’avions pas d’emplacement [suffisamment grand]. »

Un employé de la fromagerie avait même suivi une formation à Toronto à l’époque, mais « d’autres priorités ont finalement pris le dessus et nous ne sommes jamais allés de l’avant avec le projet », raconte-t-il.

Il semble que cette fois-ci sera la bonne cependant. Maintenant que le nouveau magasin et le restaurant sont prévus, l’espace n’est plus un problème pour la fromagerie. « Nous aurons une superficie commerciale de 9 000 pieds carrés. Pour prendre une petite crème glacée, ce serait une bonne idée », a indiqué M. Schwab, sourire en coin.

La Fromagerie St-Albert vendait déjà de la crème glacée traditionnelle dans son magasin, mais « elle n’était pas à la hauteur des attentes ».