le Lundi 4 mars 2024
le Mercredi 29 novembre 2023 15:08 Alimentation

Farm to Coast: à la rescousse alimentaire des Premières Nations d’Attawapiskat

Amber Nakogee, responsable de la sécurité alimentaire du conseil de Mushkegowuk avec Matthis Perrard, consultant en stratégie à Impact ON
Amber Nakogee, responsable de la sécurité alimentaire du conseil de Mushkegowuk avec Matthis Perrard, consultant en stratégie à Impact ON
Savez-vous que les populations des Premières Nations d’Attawapiskat située dans la municipalité de la Baie-James ontarienne vivent une situation de précarité alimentaire ? Afin d’assurer la sécurité alimentaire durable de ces communautés, un projet pilote nommé Farm to Coast a été mis sur pied en reliant les fermes de la région de Timmins et des environs afin de distribuer et de faire découvrir de nouveaux produits locaux, et ce, à un coût raisonnable.
Farm to Coast: à la rescousse alimentaire des Premières Nations d’Attawapiskat
00:00 00:00

La vision de ce projet est d’assurer la sécurité alimentaire pour toutes les communautés des Premières Nations le tout en permettant de faire connaissance auprès des agriculteurs et en encourageant de futurs partenariats. « Cette nouvelle relation entre les fermes et les communautés peut conduire à des marchés de producteurs et à des achats communautaires », explique Amber Nakogee, responsable de la sécurité alimentaire du conseil de Mushkegowuk. 

Ces communautés étant isolées du district de Kenora à la Baie-James ont difficilement accès à la nourriture en raison de sa restriction et de son coût très élevé. « C’est une communauté qui fait face à de très grands défis au niveau de la sécurité alimentaire », affirme Matthis Perrard, consultant en stratégie à Impact ON, une entreprise sociale sans but lucratif à Thunder Bay. « Attawapiskat est accessible seulement par voie aérienne  […] leur nourriture telle que la viande et les produits frais se font livrer par avion. Étant excessivement dépendantes de l’avion, ces Premières Nations sont confrontées à un coût de la vie extrêmement élevé. »

Afin que le projet Farm to Coast puisse se réaliser, une identification a été faite auprès des fermiers locaux ainsi qu’une sélection de leurs produits. « Il faut savoir qu’il y a un seul magasin qui est présent dans la communauté qui produit 91 % des parts du marché », poursuit Matthis Perrard. « Les Premières Nations sont donc limitées aux produits vendus dans ce magasin, durant la majeure partie de l’année. Avec l’aide de partenaires, nous leur avons fait découvrir des produits qui sont peu accessibles tels que le lait, l’ail, le miel, etc. J’ai pu voir énormément de sourires dans leurs visages lorsqu’ils achetaient et découvraient de nouveaux produits. Beaucoup ignoraient ce qu’était le miel ! Selon moi, c’est une opération qui a connu un énorme succès.» 

Grâce au financement de Nutrition Nord Canada (NNC), Farm to Coast sera potentiellement enregistré dans le cadre du programme de subvention aérienne par l’intermédiaire de (NNC). Cette subvention permettra de réduire considérablement le coût lié à l’expédition des aliments. « Notre plus récente tournée de Farm to Coast consistait à envoyer plus de 500 boîtes de viande et de produits frais à la Première Nation d’Attawapiskat », exprime Amber Nakogee. « En janvier 2023, 215 boîtes de viande et de produits frais provenant de fermes du nord de l’Ontario ont été livrées à la Première Nation de Weenusk (également connue sous le nom de Peawanuck). »

Farm to Coast a motivé la création de plusieurs initiatives de projets qui ont été réalisés auprès du conseil de Mushkegowuk. « Des activités telles que des formations sur la récolte traditionnelle, des formations culinaires pour les femmes des Premières-Nations, des stages rémunérés, etc. » continue Amber Nakogee. 

Le projet pilote Farm to Coast est assurément une réalisation d’une grande envergure. Assurer la sécurité alimentaire des Premières Nations est primordial et mérite d’être améliorée afin de leur assurer une qualité de vie respectable.

IJL – Réseau.Presse – Agricom