le Dimanche 16 juin 2024
le Mercredi 10 mai 2023 8:29 Chronique

La fête des Mères dans le champ

Sandra Clément (deuxième de gauche), fière maman de trois filles intéressées par l'agriculture : Suzie, Nadia et Maya — photo : Lexine Photographie
Sandra Clément (deuxième de gauche), fière maman de trois filles intéressées par l'agriculture : Suzie, Nadia et Maya
photo : Lexine Photographie
En mai, quand il fait beau, toute la famille est mobilisée pour ensemencer les champs. Ce dimanche, pas de répit, même pour maman!
La fête des Mères dans le champ
00:00 00:00

Le mois de mai à la ferme, c’est le mois des semis. Quand le soleil est au rendez-vous et que les champs sont suffisamment asséchés, on sème. Que ce soit le dimanche ou même la fête des Mères, c’est la météo qui dicte notre horaire.

Je serai moi-même très occupée ce dimanche, en train de m’assurer que mon équipe ne manque de rien. Je préférerais passer du bon temps avec ma mère, mais elle comprend. Elle a été élevée à la ferme et elle sait tout ce que cela implique.

Les mères jouent un rôle essentiel dans l’exploitation agricole. Certaines mères conduisent des tracteurs, d’autres font tout le travail administratif. D’autres traient les vaches et nourrissent le bétail.

Sandra Clément est productrice de grandes cultures et mère de famille à Embrun, dans l’Est ontarien.

La mère agricultrice s’assure que tout le monde a le ventre plein. En période de travaux aux champs, elle court de champ en champ pour apporter à chacun un bon déjeuner ou un dîner chaud.

Les journées sont longues quand on est mère agricultrice. Il n’y a pas de repos tant que toutes les machines ne soient rentrées à la ferme et que tous ne soient rentrés à la maison en sécurité.

Travailler à l’extérieur

D’autres femmes ont une carrière à l’extérieur de la ferme, ce qui apporte tout un lot de défis. Leurs journées ne se terminent pas à 16 h. Un autre shift débute à la ferme à la suite de leur journée à l’extérieur.

Les mères sont souvent dans l’ombre. Elles jouent le rôle de «chef des ressources humaines» pour s’assurer que tout le monde est sur la même longueur d’onde. Elles sont le cœur de la ferme!

À l’écoute

Très souvent, les mères sont comme l’entraîneur adjoint qui agit comme une caisse de résonance lorsque les enfants sont frustrés par le manque de compétences technologiques du père ou lorsque le père pense que les enfants ne travaillent pas assez dur.

La mère doit être capable d’écouter et de servir de médiatrice à la famille pendant ces périodes difficiles. Elle doit éviter de trop se frustrer, faire de son mieux et faire preuve d’empathie. Elle fait en sorte que tous ceux qui travaillent à la ferme ressentent que la ferme n’est pas une simple entreprise mais bien un lieu de travail familial.

La chanson Une mère de Lynda Lemay le dit si bien:

Une mère, ça fait ce que ça peut / Ça ne peut pas tout faire / Mais ça fait de son mieux / Une mère, ça calme des chamailles / Ça oublie d’être fière / Ça vit pour sa famille…

À toutes les mères en agriculture, bonne fête des Mères! Profitez-en, même si vous devez courir pour tout le monde autour de vous!

N’oubliez pas que le travail le plus important que vous ferez ce dimanche de fête des Mères se fera à l’intérieur des murs de votre propre ferme et de vos entreprises agricoles. Et que la vie ne vient pas avec un manuel d’instructions, mais avec une mère !

Votre blogueuse, une Mom agricultrice, qui souvent oublie d’être fière,
Sandra Clément