le Dimanche 25 février 2024
le Mercredi 14 juin 2023 11:27 Chronique

Ces papas qui donnent sans compter

Deux de mes trois filles, jasant agriculture avec leur père... — Photo : Sandra Clément
Deux de mes trois filles, jasant agriculture avec leur père...
Photo : Sandra Clément
Le mois dernier, nous avons rendu hommage à toutes les mères de l'industrie. Pour le mois de juin, avec la fête des Pères ce dimanche 18 juin, nous saluons tous ces merveilleux pères agriculteurs !
Ces papas qui donnent sans compter
00:00 00:00

Ici à la ferme, nos trois filles apprennent des valeurs qui dureront toute leur vie et qui ne peuvent être acquises autrement qu’un d’un père agriculteur né. Les valeurs de la terre lui ont été enseignées par son père et il les transmet à son tour.

Au fil des longues journées de travail, des mauvaises récoltes, des orages et des bas prix pour nos récoltes, sa passion ne s’atténue jamais. Ce fier papa leur apprend à persévérer, à se relever quand on est abattu, à défendre ce qui compte pour nous et à affronter l’incertitude humblement avec de la détermination et de la grâce.

Un père agriculteur, un grand-père, un beau-père, il y en a de moins en moins! J’ai eu la chance d’avoir une belle relation avec mon beau-père qui m’a transmis son côté gestionnaire d’entreprise agricole. Cet homme qui n’avait pas ‘frette aux yeux’, je l’ai souvent observé et écouté. J’ai appris à être attentive lorsqu’il prenait la parole et je me concentrais sur ses mots toujours bien choisis.

Sandra Clément et son père.

Photo : Sandra Clément

J’étais souvent en désaccord avec le point de vue de mon beau-père, mais à la longue, je me suis mis à percevoir les choses différemment. J’avais et j’ai toujours de l’admiration pour son courage, ses accomplissements et les défis qu’il a surmontés. Il était pour moi une source de motivation et d’inspiration.

Souvent il m’arrive d’être prise dans une situation ou je m’arrête et je me demande : « Ok, qu’est-ce que le beau-père aurait fait dans une situation comme celle-ci?»

Et que dire de mon père, entrepreneur en excavation, qui m’a transmis son caractère dur, mais vrai! Une personnalité forte et qui ne mâche pas ses mots.

Ces deux hommes m’ont appris à me faire respecter pour ma franchise et mon assurance, à devenir une personne qui sait ce qu’elle veut (la plupart du temps, mais pas toujours!) et qui ne laisse personne dicter sa conduite. Mon mari peut vous le confirmer!

Il y a de moins en moins de familles agricoles. L’homme agriculteur est une espèce en voie d’extinction. En plus, on reproche souvent aux agriculteurs d’être des ennemis de l’environnement! Pourtant, ces hommes venus au monde en agriculture, ils soignent leur terre et y demeurent attachés, par pure passion.

Nous sommes si peu à encore pratiquer l’agriculture. Pourtant, c’est un des métiers les plus importants de la planète. Avoir la chance de le pratiquer avec un père à ses côtés, c’est encore merveilleux.

Les papas agriculteurs ne sont pas seulement travaillants. Ils aiment la terre, ils aiment leurs animaux, comme s’ils faisaient partie de la famille.

Leur cran, leur persévérance, leur résilience, leur éthique de travail et leur dévouement sont de belles valeurs qu’ils enseignent à nos enfants. Ils plantent des milliers d’acres et ils ont toujours confiance que nous aurons la pluie nécessaire pour arriver à la récolte. Et cette attente d’une belle récolte, croyez-moi, elle peut être difficile sur un homme. Je vous en reparle dans une autre chronique!

À vous les papas qui inspirent la nouvelle génération de pères agriculteurs et tous ces hommes qui donnent sans compter qu’on appelle papa, grand-papa, beau-papa, bonne fête des Pères!