le Dimanche 19 mai 2024
le Mercredi 23 août 2023 9:40 Chronique

Blé d’Inde sucré et blé d’Inde à vache, c’est pas la même chose!

À gauche, du maïs sucré pour les humains. À droite, du maïs conventionnel pour les animaux. — PHOTO : Sandra Clément
À gauche, du maïs sucré pour les humains. À droite, du maïs conventionnel pour les animaux.
PHOTO : Sandra Clément
Vive la saison du maïs sucré! On est en plein dedans. Quel plaisir à déguster! Si vous avez peur de vous tromper et de mordre dans du maïs pour les animaux, lisez cette chronique!
Blé d’Inde sucré et blé d’Inde à vache, c’est pas la même chose!
00:00 00:00

Pour nous à la ferme, cultiver du blé d’Inde sucré, comme on l’appelle en bon français franco-ontarien, c’est une tradition qui remonte à plus de 15 ans. Nous avons commencé cette culture pour montrer concrètement à nos filles le travail que ça prend pour obtenir un résultat.

Des semis à la récolte et jusqu’à la vente, nos filles ont appris ce que c’est que de récolter le fruit de leur labeur. Gérer tout ça, socialiser avec les clients et compter l’argent à la fin de la journée, ce sont de belles occasions d’apprentissage.

La ferme, c’est une belle école de la vie, vous ne trouvez pas?

Maïs sucré vs maïs conventionnel

Quelle est la différence entre le maïs sucré et le maïs conventionnel?

Il y a quelques années, un certain jeune homme ayant grandi en ville m’a posé la question. Un peu comique comme histoire.

Maïs sucré bicolore (grains jaunes et blancs) cultivé à Embrun.

PHOTO : Sandra Clément

«Madame Clément, je n’y comprends rien! Je me trouve un peu niaiseux de le demander, mais le maïs sucré, est-ce que c’est le même que celui qu’on appelle le blé d’Inde à vache? J’ai toujours pensé qu’une fois le maïs rendu trop mûr, vous arrêtiez de le vendre en tant que maïs sucré, pour le récolter plus tard à l’automne et le donner aux animaux.»

«Je me suis même déjà arrêté au bord d’un chemin pour me cueillir quelques épis dans un champ pour le comparer à celui que j’achète au marché. Mais ç’a donc ben pas de goût!»

Eh boy! Je suis toujours la première à dire qui n’a pas de questions stupides. Cette fois-là, j’ai dû faire ben attention pour pas me mettre à rire.

Le pauvre jeune qui avait grandi dans la grande ville ne cherchait qu’à s’informer! Dans le fond, j’étais bien contente qui se sente en confiance de me le demander. À moi de lui expliquer en langage normal et non en langage de fermier !

Pas la même affaire!

Les variétés de maïs sucré ont un goût sucré avec des grains tendres et juteux. On les récolte en plein été et on les consomme frais.

Les variétés de maïs conventionnel sont utilisées principalement pour l’alimentation animale et pour la production d’amidon et d’autres produits industriels. On les récolte lorsque les grains sont murs et secs. La récolte débute habituellement fin octobre ou début novembre.

La principale différence est la teneur en sucre. Quand vous regardez son physique, vous pouvez voir que celui à droite sur la photo, qui est conventionnel, est beaucoup plus haut. Il peut atteindre jusqu’à 13 pieds! Il affiche souvent un vert plus foncé et ses croix sont brunâtres. Quant au maïs sucré, il peut faire de quatre à neuf pieds. Son feuillage vert est légèrement plus pâle et sa croix est blanche.

La taille des plants de maïs conventionnel ou sucré peut varier en fonction de facteurs tels que la qualité du sol, l’humidité, la température et les pratiques culturales.

Les grands champs de maïs le long des chemins sont généralement destinés aux vaches, cochons et poules. Ce maïs n’est pas sucré. Que voulez-vous, ces animaux n’ont pas la dent sucrée. Une chance, parce qu’il faudrait leur montrer à se brosser les dents après chaque repas!

Les poules ont-elles des dents ? En v’là une autre question à poser à un agriculteur!

Sandra Clément est productrice de grandes cultures à Embrun, dans l’Est ontarien. Elle fait aussi pousser trois jeunes filles.