le Vendredi 19 juillet 2024
le Mercredi 6 décembre 2023 14:28 Chronique

Je me suis mise sur mon 36 pour le 40e

Sandra Clement lors du 40e
Sandra Clement lors du 40e
Travailler à la ferme et écrire des chroniques, c’est gratifiant. Mais de temps en temps, ça fait du bien de se voir! Quelle belle soirée nous avons passé le 30 novembre à Plantagenet!
Je me suis mise sur mon 36 pour le 40e
00:00 00:00

C’est déjà fini! Le 40e est écrit dans l’histoire d’Agricom. Quel plaisir pour moi d’en avoir fait partie en tant que maître de cérémonie. 

J’ai mis ma tuque pis ma veste à carreaux de côté pour me coiffer et me maquiller un peu.  Avec mon veston émeraude (la couleur d’un 40e anniversaire de mariage), je m’étais mise sur mon 36! 

Câline que ça faisait du bien de voir du monde! Tout le monde était souriant. Il avait une belle énergie dans la salle! 

Qu’il faisait bon d’y être! 

Ça prend du monde pour fait de belles choses et là c’était une réussite. Merci à l’organisatrice de la soirée, la rédactrice en chef Pascale de Montigny et aux membres du conseil d’administration d’Agricom.

Que dire notre agriculteur chantant Louis Racine avec son groupe les Pourquoi Pas? Il n’y avait pas une seule décoration de Noël dans la place, mais on dirait qu’ils ont réussi à nous mettre dans l’humeur du temps des Fêtes.

Zone de confort

Je suis sortie de ma zone de confort d’agricultice-chroniqueuse pour prendre le micro. J’avais peur de m’enfarger dans mes mots. La seule foule à qui j’ai l’habitude de parler, c’est celle de ma famille avec nos employés. 

Tout s’est bien passée et je suis fière de moi. C’est certainement parce que nous étions entre nous. Oui, nous, la communauté agricole francophone, qui soutient ses membres. 

Quand j’ai commencé à écrire des chroniques dans Agricom il y a un an, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Avez l’énergie que j’ai reçue des lecteurs la semaine dernière, cette aventure est loin d’être finie pour moi. 

« Ensemble, nous écrirons encore de nombreuses pages de notre histoire !», peut-on lire sur le site web d’Agricom. Eh bien moi, je veux faire partie de cette histoire.

Merci à l’équipe d’Agricom de m’avoir fait confiance en tant que chroniqueuse dans la dernière année et ainsi qu’en tant que maître de cérémonie. 

Et à vous chers lecteurs et lectrices, merci de me lire. Merci à ceux qui osent me faire des commentaires et à tout ceux qui me lisent pour se reconnaître dans mes propos ou pour le plaisir d’en apprendre davantage sur agriculture. 

« Cultivé avec amour en français en Ontario! » C’est ce qui nous a rassemblé. La passion pour l’agriculture à travers Agricom continue encore après 40 ans! Santé et longue vie au Journal Agricom!