le Dimanche 14 juillet 2024
le Mercredi 19 juin 2024 12:13 Chronique

Tiens-toé en ligne drette!

Une agricultrice pas mal fière de son travail!
Une agricultrice pas mal fière de son travail!
Semer ou travailler le sol en conduisant en parfaite ligne droite, c’est devenu très facile avec l’autoguidage. Mais il n’en a pas toujours été ainsi.
Tiens-toé en ligne drette!
00:00 00:00

La technologie GPS permet d’assurer de slignes bien droites.

Combien d’entre vous sont de la vieille école comme moi et ont appris à conduire un tracteur en ligne droite, sans marqueur ni autoguidage? Pour semer ou travailler le sol, la toute première passe avait intérêt à être bien droite. Sinon, la famille et les voisins ne manquaient pas d’admirer vos belles courbes!

Mon mari m’a appris à conduire un tracteur comme il l’a appris de son père. Je me souviens très bien de la première fois que j’ai travaillé dans un champ. Il fallait fixer quelque chose à l’autre bout du terrain, y aller directement et ne jamais regarder ailleurs. « Tiens-toé drette en ligne drette jusqu’au boutte! » 

Je choisissais un poteau électrique, un arbre ou un buisson, peu importe.

Suspense…

Et puis rendu au bout du champ, tu tournais pour découvrir si ta ligne était droite ou pas. Quelle fierté quand c’était toute une belle ligne droite! 

Si c’était un peu croche, t’essayais de te réaligner sur la prochaine passe. Pour le travail de sol, ce n’était pas si grave. Mais celui ou celle qui avait la tâche de semer devait bien se concentrer et tenir sa ligne la plus droite possible dès la première passe. Car le semoir, que la ligne soit droite ou pas, il sème. 

Juste le stress d’avoir à faire une ligne droite pouvait nous apporter à faire des courbes.  Cette première passe semée, droite ou pas, restait marquée jusqu’au temps des récoltes. 

Les semis terminés, le stress embarque, dans l’attente de voir si l’émergence se fera en belle ligne droite ou pas. 

Les voisins pouvaient alors s’amuser à trouver qui semait le plus droit. «Eille, regarde ça toé, icitte ça sème en ligne drette! » ou « Oh y’ont dû être distraits. Regarde-moé ça si c’est donc ben croche! »

La technologie à la rescousse

Aujourd’hui, presque tous nos tracteurs sont équipés d’un système d’autopilotage. J’adore cette technologie, ne vous méprenez pas, mais quand la ligne tracée les mains sur le volant était droite, c’était une fierté. 

De nos jours, notre fierté est plutôt de venir à bout de bien comprendre le système de précision et de terminer la saison sans problèmes avec le GPS et sans trop de frustrations. J’ai l’habitude de mentionner que la technologie, c’est merveilleux quand ça fonctionne, mais c’est tout le contraire quand elle décide de nous rendre la vie plus compliquée!  

Les systèmes d’autopilotage nous permettent de nous concentrer sur ce qui se passe derrière le tracteur. Certains agriculteurs en profitent pour écouter des vidéos ou faire de la lecture. Des étudiants en profitent pour réviser.

Moi, qu’est-ce que je fais? J’écoute de la musique « à fond mon Léon »! À tout moment, il faut être prêt à reprendre le contrôle du volant ou faire des ajustements à l’équipement qu’on tire.

La technologie d’autopilotage permet aux agriculteurs d’être moins fatigués et plus productifs. La rentabilité et la durabilité de leurs exploitations s’en trouvent améliorés. 

Aujourd’hui, quand les voisins passent devant les champs et regardent les rangs, ils ont plutôt tendance à dire:« Icitte, c’est drette. Ils l’ont l’affaire avec les systèmes de précisions. » ou « J’pense qu’ils ont eu des problèmes avec les signaux GPS. Regarde-moé ça comment c’est croche. » 

Je vous invite à faire une promenade dans vos rangs de campagne. Allez juger de vous-même si les producteurs se tiennent en ligne drette par chez vous! Ça peut être amusant! 

Dépêchez-vous, car à certains endroits, le maïs est sur le point de fermer ses rangs, ce qui pourrait rendre ça plus compliqué à juger. Bon dépistage! 

Vous avez des commentaires ou suggestions à me transmettre? Écrivez-moi à [email protected]