le Vendredi 1 Décembre 2023
le Mercredi 4 octobre 2023 11:22 Éducation

Megan Gut, future vétérinaire passionnée

Megan Gut, lauréate des bourses de la relève agricole franco-ontarienne
Megan Gut, lauréate des bourses de la relève agricole franco-ontarienne
Afin d’encourager les jeunes à poursuivre leur carrière dans le domaine de l’agriculture, l’Union des cultivateurs franco-ontariens remet depuis 2006 des bourses d’études d’une valeur de 1 000 $ chacune à des étudiants. Megan Gut, une jeune femme amoureuse des animaux, figure parmi l’une des heureuses lauréates.
Megan Gut, future vétérinaire passionnée
00:00 00:00

Megan Gut est étudiante à l’Université de Guelph dans le programme de médecine vétérinaire. Ayant grandi dans une ferme à St-Bernardin dans l’est de l’Ontario, elle a toujours eu une très grande affection pour les animaux. « J’étais toujours dans la grange avec mon père et ma mère, entourée de vaches (rire). Je passais aussi beaucoup de temps sur le tracteur. Je crois que la vie à la ferme a toujours fait partie de moi. » 

Avec un grand intérêt pour les sciences et une facilité à l’école, Megan a décidé de s’inscrire à l’Université. Peu de temps après, elle a réalisé à quel point l’agriculture lui manquait. Elle a donc abandonné la médecine traditionnelle afin de s’inscrire en médecine vétérinaire: « Je voulais vraiment travailler avec les fermiers et combiner le domaine des sciences que j’aime tellement ! »

Bien que Megan adore tous les animaux, elle a une préférence particulière pour les animaux de la ferme. « J’ai travaillé quatre mois en Alberta avec les vaches et j’ai vraiment aimé mon expérience. Je m’intéresse beaucoup aussi à tous les aspects nutritionnels. Selon moi, je trouve qu’il est vraiment important, en tant que vétérinaire, d’avoir un lien fort avec la nutrition de l’animal. »

« En tant que gagnante de la bourse agricole, je me sens beaucoup soutenue par la communauté francophone agricole, » poursuit Megan Gut. « Ça va aussi m’aider à poursuivre plein d’opportunités de continuation en éducation. Étant donné que le programme nous enseigne la médecine sur toutes les espèces animales, ça nous donne un apprentissage moins détaillé. Pour ces raisons, durant mon temps libre, je prends le temps de m’éduquer davantage sur les animaux de la ferme. Je suis la représentante d’un club pour les étudiants en médecine vétérinaire qui s’intéressent aux animaux de la ferme. Je participe à plusieurs conférences et j’organise des laboratoires pour les étudiants. »

Après l’obtention de son diplôme en 2025, Megan a l’intention de poursuivre ses études à New York dans un programme avancé en médecine vétérinaire dans le but de se perfectionner avec les animaux de la ferme.

Des grands projets et de grandes ambitions qui découlent de son grand intérêt pour les agriculteurs. « Bien que je sois non seulement inspirée par les animaux, je suis aussi inspirée par les fermiers, les producteurs qui sont passionnés eux-mêmes par l’agriculture.[…] de pouvoir interagir avec eux et de pouvoir travailler avec tout ce qui touche à l’agriculture est vraiment une source de motivation pour moi. De pouvoir servir la grande communauté agricole est ce qui me passionne le plus. »

IJL – Réseau.Presse – Agricom