le Samedi 25 mai 2024
le Mardi 21 mars 2023 11:42 Environnement

La rivière Nation Sud sous surveillance

La rivière Nation Sud en crue près de Fournier, dans l'Est ontarien, le 5 avril 2005. — photo : André Dumont
La rivière Nation Sud en crue près de Fournier, dans l'Est ontarien, le 5 avril 2005.
photo : André Dumont
Les fortes accumulations de neige de cet hiver ont commencé à fondre. La rivière Nation Sud sortira-t-elle de son lit ce printemps, comme elle l’a souvent fait dans le passé?
La rivière Nation Sud sous surveillance
00:00 00:00

En ce début de printemps, l’eau dans la rivière Nation Sud est à un niveau « normal » pour la saison. Cependant, la quantité de neige au sol est plus élevée qu’à l’habitude. Avec une fonte trop rapide, des inondations pourraient se produire.

« Nos équipes de surveillance sont sur le terrain et on se parle tous les jours. Nous suivons attentivement les prévisions météorologiques », affirme Jason Symington, spécialiste des ressources en eau à la Conservation de la Nation Sud (CNS).

L’inondation de 2005, près de Fournier.

photo : André Dumont

« En ce moment, la neige fond lentement et régulièrement. Le système est capable d’absorber cette fonte » sans qu’il n’y ait inondation sur les rives de la rivière Nation Sud et de ses affluents, rapporte Jason Symington.

Cependant, la situation pourrait changer rapidement. Le sol étant encore gelé, l’eau d’une forte pluie ruissèlerait en surface. Une pluie conjuguée à des températures chaudes qui font fondre la neige rapidement pourrait mener à des inondations, illustre Jason Symington.

Les changements climatiques influent sur les risques d’inondation, reconnait le spécialiste. Autrefois, on s’attendait à une grande fonte subite au printemps. Aujourd’hui, les redoux en plein hiver font souvent fondre une bonne partie de la neige.

Le plus récent avis émis par la CNS est une « déclaration de sécurité aquatique » avec les recommandations habituelles. On prévient que les berges peuvent être glissantes et que le débit des cours d’eau est élevé. On encourage les parents à expliquer ces dangers aux enfants.

La CNS prodigue aussi les conseils suivants aux résidents des zones basses et des zones régulièrement sujettes aux inondations :

• S’assurer que la pompe du puisard au sous-sol soit dégagée, en bon état de marche et munie d’un clapet antiretour.
• Les descentes pluviales devraient être dégagées et se déverser à au moins trois mètres du bâtiment.
• Vérifier que l’accès au générateur de secours portable et à la pompe se fait facilement.
• Sécuriser les objets qui pourraient flotter au fur et à mesure que le niveau de l’eau augmente.