le Mardi 20 février 2024
le Lundi 15 mai 2023 10:30 Jardinage

Paillis plastiques pour la production de légumes : des avantages convaincants

Étudiants du Collège La Cité bénéficiant de conseils pour la pose de paillis plastique noir  — Simon Lachance
Étudiants du Collège La Cité bénéficiant de conseils pour la pose de paillis plastique noir
Simon Lachance
Le paillis plastique posé au sol peut augmenter les rendements jusqu’à 60% en production de légumes, en plus de garder les fruits plus propres à la récolte.
Paillis plastiques pour la production de légumes : des avantages convaincants
00:00 00:00

Champ de fraises d’automne sur planches avec paillis noir et goutte à goutte

Simon Lachance

La majorité des producteurs de poivrons, de tomates et d’aubergines utilisent le paillis plastique de polyéthylène dans leur système de production. D’autre plantes aimant la chaleur (concombre, melon, zucchini, cerise de terre), ou les légumes de primeur tôt en saison, comme le maïs sucré, sont souvent cultivés aussi avec cette technique.

Amélioration des conditions de croissance

Les paillis plastiques posés au sol améliorent grandement les conditions de croissance, principalement en réchauffant l’environnement immédiat de la plante (le sol surtout), en limitant la perte d’eau du sol et en diminuant, complètement ou non, la croissance des mauvaises herbes. Les paillis plastique sont souvent utilisés en combinaison avec la fertigation goutte à goutte.

Les différents types

Il existe trois principaux groupes (couleurs) de paillis plastiques, qui ont chacun leurs avantages et inconvénients : le paillis noir empêche la croissance des mauvaises herbes, mais doit être bien en contact avec le sol pour transférer la chaleur au sol; les paillis photo sélectifs verts ou bruns laissent passer certains rayons du soleil et réchauffent très bien le sol; les paillis transparents réchauffent le plus le sol, mais laissent les mauvaises herbes sous le paillis compétitionner la culture.

D’autres couleurs existent aussi, avec des caractéristiques appropriées en conditions spécifiques, comme le paillis réfléchissant pour réduire les insectes ravageurs et le blanc pour les cultures de laitues dans le milieu de l’été. Le paillis blanc (sur noir) est de plus en plus utilisé dans les régions chaudes comme le sud-ouest de l’Ontario, pour éviter les chaleurs extrêmes dans des cultures comme les crucifères et les fraises, et contrôler les mauvaises herbes.

L’installation 

On pose le paillis avec une dérouleuse, sur un sol bien préparé et meuble. Lorsque la pose se fait sur planche, il est recommandé de façonner les planches en premier lieu, avant la pose du plastique. La largeur du paillis est adaptée à la largeur voulue en surface, le plus commun étant 1,20 m (48’’) (pour une largeur de plastique de 1,5 m – 60’’). Le plastique doit être en contact étroit avec le sol, bien tendu, et enterré sur les côtés et au bout des rangs. Il n’est pas rare que le vent (ou la machinerie passée trop près) arrache le paillis sur de bonnes longueurs! Le coût d’utilisation est d’environ 1500$ par hectare. L’installation à la main (et à la pelle!) est possible, mais le résultat est souvent peu concluant, sauf pour de très petites surfaces. Il est cependant profitable d’en installer dans le jardin pour les plants de poivrons, et pour plusieurs autres plantes potagères!

Les paillis sont généralement retirés à la fin de la saison. Des équipements attachés à l’arrière du tracteur sont disponibles pour cette tâche. Et que fait-on avec tous ces déchets de plastiques? Malheureusement, la majorité n’est pas recyclé et va aboutir aux sites d’enfouissement : le plastique retiré en fin de saison est souvent trop sale pour le recyclage. Du paillis biodégradable est disponible depuis plusieurs années, mais les contraintes qu’il impose et la durabilité variable font qu’il n’est pas encore utilisé à grande échelle. Son évolution et son développement est garant pour le futur!

IJL – Réseau.Presse – Agricom