le Mardi 20 février 2024
le Jeudi 13 avril 2023 14:13 Chronique

Madame, vous avez une tête à chapeaux!

Quand on est agricultrice, on change de chapeau plusieurs fois par jour! — photo : Sandra Clément
Quand on est agricultrice, on change de chapeau plusieurs fois par jour!
photo : Sandra Clément
J’aime les chapeaux, de toutes les sortes! Ceux qui donnent un air rétro, aventurier, chic, audacieux, décontracté… Comme agricultrice et mère de famille, je change de chapeau plusieurs fois par jour. Mais croyez-moi, je ne le fais pas pour le look.
Madame, vous avez une tête à chapeaux!
00:00 00:00

La vie d’agricultrice, c’est souvent intense. Plusieurs éléments sont hors de notre contrôle. Des fois, j’aurais envie de porter une casquette que mon père m’avait offerte quand j’étais petite et que j’ai malheureusement perdue. On pouvait y lire : «Don’t Bug Me!»

À travers les difficultés, je préfère garder le sourire. Il est important de rester passionnée, résiliente, flexible, prête au changement à tout moment. Et surtout, prête à changer de chapeau plusieurs fois dans la même journée!

Une journée dans la vie de madame Tête à chapeaux

« Mom, où est ma boîte à lunch? », demande une de mes filles.

Le matin, mon chapeau de mère est vite remplacé par celui de boss. « Eille, dépêchez-vous à commencer les travaux au champ, ils annoncent de la pluie! »

Chapeau de cuisinière, le temps de mettre le souper dans le Crockpot.

Chapeau de femme de ménage, le temps de passer un coup de balai. Les enfants ont traversé la cuisine pour ramasser leur boîte à lunch sur le comptoir avec leurs bottes pleines de boue sèche de la veille.

Allez hop, le tracteur m’attend! Chapeau d’opératrice de machinerie. Un de mes préférés! Je prépare le sol avant le passage du planteur à maïs.

Bang! Ben voyons, qu’est-ce ce qui se passe? Je descends du tracteur. J’ai frappé une roche et j’ai une pointe de brisée. Chapeau de mécanicienne. Je sors mes outils et je change la pointe.

Savoir vite changer de chapeau, c’est un prérequis en agriculture!

photo : Sandra Clément

Dring! Oui, allô? Madame Clément, votre fille est malade, pourriez-vous venir la chercher à l’école? Le chapeau de maman n’est jamais bien loin!

Arrivée à l’école, je mets mon chapeau d’infirmière.  «Fais-tu d’la fièvre? As-tu besoin de te reposer à la maison ou c’est OK dans le tracteur avec moi?» Une demi-heure plus tard, nous voilà ensemble dans la cabine.

Le champ terminé, retour à la maison. L’infirmière-opératrice de machinerie agricole devient… météorologue! À la radio, on annonce de la pluie. Je vérifie les radars météo pour voir à quelle heure cette pluie arrivera.

Le reste de l’équipe qui travaille aux champs risque d’être trempée. Tant pis. On prend un risque. La météorologue en moi me dit : «Don’t manage by the weather!» ! On continue !

Retour à mon chapeau de cuisinière. Merde! J’ai mis tous les ingrédients dans le Crockpot ce matin, mais j’ai oublié de démarrer la minuterie! Résultat : un souper pas cuit!

Vite au village, solution restauration rapide. Me voilà livreuse de restaurant, directement à chacun des tracteurs aux champs! N’oubliez pas le pourboire!!

Ma grande fille qui sème le soya a un problème technique. Me voilà technicienne en agriculture de précision! Ouf! Ça prend de la concentration pour trouver la solution. J’ajuste le système, je vérifie la précision des unités de semis. Tout est beau! La livreuse de fast-food peut enfin manger à son tour!

Arrivée à la maison, chapeau de comptable. L’équipe au champ en a encore pour quelques heures. J’ai la paix, j’avance un peu dans la paperasse.

Autre changement rapide de chapeau, celui de gestionnaire de champs. Je dois m’assurer que tout est organisé pour la journée de demain, car on doit être prêt à continuer si Dame météo choisit de ne pas envoyer de pluie.

Pas une seule fois dans la journée je me suis regardée dans le miroir pour voir si ces chapeaux me vont bien. Peut-être que je les porte un peu de travers parfois, mais je sais que dans l’ensemble, je fais une bonne job.

Chapeau blogueuse

Chères lectrices et chers lecteurs, je suis ravie que vous soyez au rendez-vous pour me lire. Dans mes prochains blogues, je vous emmènerai dans la grande aventure des semis de la saison 2023. La neige est presque partie, ça commence bientôt, avec les semis de blé.

Sortez vos chapeaux de paille, le beau temps est arrivé!